Étiquettes

, , ,

C et D : Gil, pouvez vous vous présenter à nos lecteurs ? Gil Develey : après une formation en informatique de gestion et en gestion d’entreprise, les 15 premières années professionnelles sont consacrées à acquérir de la connaissance : compétence technique et compréhension du fonctionnement des entreprises ; mes « écoles » s’appellent alors, BSN (aujourd’hui Danone) et Ernst & Young. Puis, plusieurs opportunités vont se succéder qui vont me permettre de diriger de grands contrats (budgets d’investissement de plus de 150 millions d’euros)

C et D : Où ces contrats se sont ils déroulés ? GD : Essentiellement en Europe ; également en Asie et aux US. Depuis 2000, 9 années passées hors de France.

C et D : Qu’avez-vous retiré de vos expériences à l’étranger ? GD : La mise en œuvre opérationnelle du très célèbre adage « think out of the box ». Selon les cultures ou les pays, les situations ne sont pas approchées de la même façon, et surtout, ce qui sera vu comme un problème par les uns, ne le sera pas par les autres. Le constat est que seuls comptent les faits.

C et D : Quelles sont les caractéristiques des grands contrats que vous dirigez ? GD : Chacun des contrats présentait trois caractéristiques : transformation métier, complexité et dérives par rapport au planning initial. Chaque contrat/projet avait pour objectif de transformer l’entreprise avec pour résultat attendu une augmentation de la rentabilité. La complexité provenait du contexte politique, de l’environnement technique, des volumes ou de l’éloignement entre le fonctionnement existant et la cible. Les dérives provenaient de changements dans le périmètre, d’estimations de charge sous-évaluées, de planning irréalistes, d’organisations inopérantes, de process inefficaces ou de l’absence de ressources adaptées (techniques, humaines, financières).

C et D : Avez-vous un « secret » pour redresser ces contrats ? GD : trois éléments constituent la base de mes actions 1- L’organisation doit être simple pour être compréhensible, même par ceux qui ne travaillent pas sur le contrat.

2- Rendre le périmètre de travail appréhendable. Marco Schouten (collègue Hollandais) écrit :  » Gil is very result oriented – which always leads to the desired result even in the case the requester doesn’t exactly know what he/she asked for. With this way of working, the scope of very complex environments and projects is brought back to sizable pieces, which increases the chance of success dramatically ».

3- Placer chaque collaborateur dans son espace de confort. En d’autres termes leur permettre de travailler dans le domaine où ils excellent. Suchithra Prabhu (collègue Indienne) écrit :  « my special take away is your ability to finally ensure all are given fair chance to demonstrate the unique skills and bring value to the larger goal. I enjoyed all your efforts to make sure all of us had our share of sense of purpose, and most important, fun while at work ».

C et D : Gil, parlez nous de votre société Gil Develey Conseils. GD : Une entreprise doit réaliser des profits pour financer ses projets qui lui permettent de maintenir sa compétitivité, pour rémunérer ses actionnaires et pour rétribuer ses collaborateurs. GD Conseils a été créée pour apporter le savoir-faire particulier de quelques experts, de manière ponctuelle, avec un objectif unique : l’accroissement de votre marge.

C et D : Que fait Gil Develey Conseils ? GD : Sa spécialité : la gestion de contrats de transformation et le redressement de projet. L’intervention se fait aussi bien pour le compte d’un industriel qui a pour responsabilité de fournir les prestations, que pour le compte du client final qui souhaite disposer de la ressource qui va assurer le rôle de l’interlocuteur du fournisseur. Très souvent, les contrats se mettent à dériver du fait que le Client n’est pas « équipé » (ne dispose pas) des compétences nécessaires pour mener son projet. Cette société permet d’apporter une prestation sur-mesure, tant en ce qui concerne le périmètre, l’expérience, que la durée. L’avantage est que ni le client ni l’industriel n’ont besoin d’embaucher la ressource nécessaire. Il s’agit d’un contrat de prestation. Le deuxième avantage est que l’intervenant conserve sa « liberté ». Il intervient dans le cadre d’une mission, avec des objectifs précis. Il n’entre pas dans les débats de politique interne.

C et D : Qui sont les consultants ? GD : Des hommes d’expérience. Notre « junior » a 20 années d’expérience. Ils ont nécessairement travaillé à l’international, et pour plusieurs sociétés. Ces caractéristiques exigeantes sont la garantie de réunir des profils très expérimentés, adaptables et mobiles.

C et D : quelles sont les valeurs de Gil Develey Conseils ? GD : la réussite des contrats repose sur 4 piliers : la Confiance, le travail en Equipe, l’Innovation, et l’Excellence.

C et D : Nous vous laissons le mot de la fin….

gil005    l’économie mondiale se trouve confrontée à une nécessité de changement. Même si le changement est souvent douloureux, l’évolution a prouvé que seules les structures qui se sont adaptées ont survécu : les autres ont disparu. Parce que le contexte économique est compliqué, les entreprises doivent se transformer. Ces transformations, pour des raisons techniques requièrent des compétences « pointues », pour des raisons politiques réclament des acteurs externes, et pour des raisons économiques nécessitent des interventions limitées dans le temps : Gil Develey Conseils répond à ces trois impératifs. Gil Develey Conseils a pour seule politique, votre satisfaction.

Publicités