Étiquettes

, , ,

2015 03 14 - Rafale

le coût unitaire du Rafale atteint aux dernières estimations, 152 millions d’euros, pour les 286 appareils qui figurent dans le livre blanc signé en 2004.

Les échecs du RAFALE à l’export depuis treize ans: Pays-Bas (2002), Corée du Sud (2003), Singapour (2005), Maroc (2007), Emirats Arabes Unis (2007), Suisse (2012), Brésil (2013), Inde (2014?).

En 2012, le Rafale absorbe à lui seul plus de 35% du budget des dépenses d’équipements du ministère de la Défense. La rénovation du Mirage 2000D prévue depuis des années est reportée.

A partir de 2016, l’équilibre du budget de la Défense français reposera directement sur l’achat de 126 Rafale par l’Inde, un contrat qui doit être signé impérativement en 2014. En l’absence de cette vente à l’export, l’Etat se verrait obligé contractuellement de continuer à acheter, chaque année, 11 Rafale pour 1,57 milliards d’euros. Ajouté aux 3,5 milliards d’euros annuels consacré à la dissuasion, ce nouvel échec du Rafale remettrait définitivement en cause des programmes indispensables et déjà reportés: les drones Reaper, les avions de ravitallement en vol (Airbus MRTT) et gros porteurs (Airbus A400M), la modernisation du Mirage 2000D et le remplacement des blindés à roues.

http://www.huffingtonpost.fr/yvan-stefanovitch/les-gaspillages-du-rafale-ou-laveuglement-dun-president_b_4595881.html

 

Publicités