Étiquettes

, , ,

CF-1_flight_test

Après 14 années de disette, Dassault parvient à vendre le RAFALE: 24 à l’Egypte et 36 à l’Inde.

Les trois problèmes majeurs auxquels la vente du RAFALE avait été confrontée jusqu’à présent, étaient

  • le coût de l’unité, supérieur à 150 millions euros
  • le coût de la maintenance
  • le transfert de technologie

Que cachent la signature de ces contrats?

http://www.lemonde.fr/economie/article/2015/04/10/l-inde-veut-acheter-au-plus-vite-des-rafale_4613468_3234.html

L’estimation établit par le journal le Monde faisait état d’un cout unitaire de 150 millions euros – http://lexpansion.lexpress.fr/entreprises/rafale-l-avion-qui-coute-cher-au-contribuable_1348263.html

La question de la technologie se pose maintenant. Le RAFALE, il y a quinze ans était en avance sur ses concurrents. Le Joint strike fighter (JSF) F-35 Lightning II fabriqué par Lockheed-Martin, dont la première mise en service opérationnel doit –théoriquement– intervenir au second semestre 2015, présente une signature radar équivalent à une balle de golf (environ 0,0015 m²). Ce programme s’est vendu à près de 700 exemplaires dans dix pays hors Etats-Unis.

Publicités