Étiquettes

, , , , ,

Les faits
en 2014, les dotations à destination des collectivités territoriales ont été réduites de 1.5 milliard d’euros. Entre 2015 et 2017, ce sont 11 milliards supplémentaires qui vont être retirés; soit 3.64 milliards pour l’année 2015

la masse salariale des communes = la moitié de leurs budgets
en 2013, cette charge a augmenté de 3.1% et a progressé de 4% en 2014.

l’intercommunalité a fait exploser les charges de personnel – entre 2000 et 2011, l’ensemble « communes + intercommunalités » a vu ses effectifs s’accroître de 26,1 %, soit 260.000 agents
Le rapport de 2014 de « l’Observatoire des finances locales » pointe l’intercommunalité censée permettre de réduire les dépenses grâce à des mutualisations de services. Au lieu de cela, «elle associe une hausse modérée des dépenses communales de personnel à une progression importante de celles des groupements de communes»

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2015/02/24/20002-20150224ARTFIG00010-les-elus-locaux-forces-de-baisser-leurs-depenses.php

Dans le sondage publié le 17 septembre 2015 par ODOXA pour « les échos », 52% des français pensent que les communes peuvent faire face à la baisse des dotations en faisant des économies; et 82% des personnes interrogées pensent que les communes font trop de dépenses inutiles….

http://www.odoxa.fr/les-francais-soutiennent-la-manifestation-des-maires-du-19-septembre/

La masse salariale représente la charge principale des communes. La bonne gestion des SIRH est le moyen permettant aux collectivités de maitriser et optimiser leurs dépenses en anticipant les besoins, et en organisant la meilleure affectation postes Vs. profils.

La GPEC = Outil de gestion impliquant les responsables opérationnels et l’encadrement de proximité, et outil de dialogue social avec les représentants du personnel,

  • dispositif comportant un volet collectif sur la prospective des métiers, des emplois et des compétences, et la définition des règles et moyens facilitant l’ajustement des besoins et ressources, et un volet individuel pour aider chaque salarié à être acteur de son parcours professionnel ;
  • mettant en cohérence de différents processus de gestion des ressources humaines (échanges avec les syndicats et les IRP, formation, mobilité, recrutement…), avec des rendez-vous annuels ou à la demande, et des moyens dédiés pour l’ensemble des salariés ou pour certaines catégories d’activités et d’emplois (en développement, fragilisés, avec un enjeu de transmission des compétences…) ;
  • démarche permanente d’anticipation des besoins et de prévention des risques, distincte des plans de sauvegarde de l’emploi.

Le DUA = Dossier Unique Agent

Elément clé de la dématérialisation, le Dossier Unique Agent (DUA) sera géré à partir du SIRH. Il permettra de constituer pour chaque agent un seul dossier complet et actualisé qui le suivra tout au long de sa carrière. Côté processus métiers, ce DUA deviendra l’unique référence des actes de gestion. Ainsi, chaque gestionnaire, en fonction de son périmètre d’action, accèdera directement aux informations et documents associés aux agents sélectionnés.

En centralisant les informations de chaque agent, le DUA va mettre fin aux doublons, aux homonymies et obsolescences. Les données constituant les dossiers seront au préalable vérifiées et harmonisées, afin de partir sur des bases fiables et homogènes.

Publicités